Il n’est nul besoin d’être mystique ou ésotérique pour comprendre la communication animale. Pas de « magie » à proprement parler, pas de don réservé à une certaine élite en particulier.

Cette forme de communication est somme toute naturelle et a toujours existée, bien qu’elle fût comprise scientifiquement il y a fort peu de temps.

La compréhension de son fonctionnement prend sa source dans l’infiniment petit et utilise le plus puissant des éléments connus à ce jour : notre cerveau.

Et c’est à deux grands génies de l’Histoire, que nous devons la preuve irréfutable du pouvoir de la pensée et des capacités de notre cerveau, entre autres, à communiquer.

19452782_770317499819001_6228052101918708771_o.jpg

En effet, c’est au début du 20 ème siècle, que Thomas Edison et Albert Einstein se sont mis d’accord sur le fait que chaque cellule dans le corps humain émet une fréquence vibratoire différente. Il en va de même de notre ADN qui, au plus bas niveau, émet une fréquence unique ainsi que chacun de nos organes et chaque atome que nous possédons.

De la même manière, il est avéré que toute chose sur Terre est faite d’énergie et ce, qu’il s’agisse d’une pierre, d’une fleur, d’un morceau de bois, d’un animal, d’un humain ou encore d’un objet inanimé comme une table ou une télévision.

Ainsi, nous pouvons confirmer que toute chose sur la planète possède une énergie vibrant à une fréquence différente et que cette dernière est quantifiable et mesurable.

A cette même époque, ils ont également prouvé scientifiquement que le cerveau est un TRANSMETTEUR et un RÉCEPTEUR de fréquences vibratoires.

Ainsi, à l’image des fréquences des ondes radios, elles sont capables de traverser toutes les matières connues -mur, béton, etc…. Et ceci est possible car la fréquence est, au niveau quantique, plus petite qu’un atome, plus petite que la plus petite des particules connues sur la planète Terre.

La différence entre les fréquences émises par notre cerveau et celles des ondes radios réside dans le fait que ces dernières voyagent seulement en ligne droite. Celles que nous émettons en revanche, lorsqu’elles sont focalisées, voyagent instantanément -plus vite que la vitesse de la lumière- et peuvent ainsi être captées exactement au même instant par un autre cerveau humain ou animal à l’autre bout de la planète et affecter la matière physique.

Thomas Edison (1847-1931)

Albert Einstein (1879-1955)

C’est donc sans détour que nous pouvons affirmer qu’à l’intérieur de notre tête réside le plus puissant émetteur récepteur de fréquences, d’énergies, de vibrations sur la planète et le plus rapide connu à ce jour.

Et c’est grâce à cet outil d’une puissance inégalée qu’il est possible de communiquer avec un animal à distance par ce que nous appelons donc le langage télépathique.

Il suffit de ce fait de se focaliser sur l’animal – à l’aide de sa photographie, de son nom, de son âge et de son sexe- pour recevoir et lui transmettre des messages.

Langage télépathique par émission et réception de fréquences vibratoires

Fonctionnement scientifique 

Cette capacité à communiquer grâce aux vibrations est possible grâce à l'intrication quantique permettant aux consciences de tous les êtres vivants d'être liées entre elles. Ainsi, c'est un échange constant d'informations et de ressentis qui sont véhiculés et échangés sans distinctions d'espèces et dans un espace temps inexistant. 

Coralie et Indie